RESTEZ CONNECTES

 

ACTUS

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien intitulé [Plus] ci-dessous :

Page  1 sur 5  > >>

 

INFOS PRATIQUES

 

Editorial du président fédéral

 

POURSUIVRE L'ELAN DONNE PAR LA BIENNALE 2017

 

Réussir à tenir et nourrir les réflexions professionnelles du moment dans le cadre de la BIENNALE CSFC d’avril, c’est une étape importante dans cette année 2017 de tous les défis pour nos métiers de la Formation, du Conseil et de l’Accompagnement professionnel. 
C’est, en effet, l’année où il nous faut être présents à bien des rendez-vous pour construire l’avenir de notre profession et parfois même, tout simplement, pour continuer d’y exercer... 
 
* Notre horizon ? C’est d’abord la nécessité de s’inscrire dans une démarche Qualité et des pratiques éthiques (en Formation comme en Conseil). C’est aussi l’impact du numérique, dont il faut prendre toute la mesure (autant chez le client que pour nous-même). Et ce devrait être surtout l’impératif de tenir compte des changements intervenant dans les entreprises et dans leurs besoins de compétences, sur des marchés en tension et avec des pratiques de recours à la Formation et à l’Accompagnement professionnel en profonde recomposition. 
 
* Mais c’est encore une grande interrogation sur nos statuts sociaux et fiscaux, dans leur diversité, et le regard que la société (et les politiques, notamment dans la période) portent sur nos réalités et leur devenir : « libéraux » ? « entrepreneurs indépendants » ? « travailleurs autonomes » ? La plupart d’entre nous se sentent ou sont carrément tout cela, successivement ou en même temps. Et c’est bien pour cela que la CSFC ne regroupe pas sur la base d’un seul statut ou d’une seule facette de nos métiers mais en termes d’activités, « intégrées » et/ou complémentaires, et avec une vision d’avenir. 
 
Organiser la réponse à cet ensemble de situations intriquées doit se faire dans une double perspective : vision d’ensemble et réponse spécifiée, en tenant compte de l’agenda des défis et des contraintes et des « remontées de terrain » sur le ressenti de nos collègues : 
 
* Dans l’immédiat, il nous faut aider nos adhérent(e)s et sympathisant(e)s, mais, au-delà, de nombreux formateurs (y compris occasionnels), à « être conformes » au Décret Qualité du 30 juin 2015 et notamment en étant capables de « répondre aux exigences du DATA DOCK » (à l’instar de la formation que nous réalisons en ce moment avec le soutien du FIF PL sur une quinzaine de sites en France). 
 
* Sur un plus long terme, l’enjeu est bien de construire les références professionnelles et le référentiel qui nous prépareront à être au rendez-vous de l’arrivée de nouvelles Normes ISO (à l’échéance 2019-2020), en « modernisant » au passage notre Charte Déontologique et de Qualité. 
 
De la sorte, nous pourrons nous mettre en situation de passer de la simple conformité à « l’excellence de service », dans une véritable démarche d’amélioration continue, co-construite et « auditable ». 
 
* Sur un moyen terme, il s’agit de s’organiser en terme de travail collaboratif, en réseaux et/ou en groupements (ou en plateformes volontaires, auto-construites) qui nous permettent de « résister » aux impasses de la sous-traitance et des plateformes abusives et « promouvoir », à la bonne échelle, les compétences dont nous nous voulons porteurs ; 
 
* Dans le même esprit (et toujours sur le moyen terme), nous devrions contribuer à mieux structurer nos « communautés de métiers », pour que les compétences qui s’exercent en Formation, en Conseil et dans l’Accompagnement professionnel sachent se reconnaître, s’épauler et co-construire les réponses nécessaires aux entreprises, sur toute la chaîne de valeurs de l’accompagnement des compétences. 
 
Et dans tout cela, il nous faudra aussi prendre le temps de commencer à dessiner un nouvel avenir syndical ! Notre prochaine Assemblée Générale va se placer sous le signe de la modification de nos statuts, en s’inspirant d’une réflexion stratégique sur plusieurs plans : 
 
- l’achèvement de la « couverture géographique » de notre Fédération et la transformation progressive de nos délégations régionales en Chambres syndicales de plein exercice ; 
- la modernisation et la simplification de nos fonctionnements ; 
- l’introduction dans nos « règles du jeu » des principes qui guident notre travail sur la Qualité et la Déontologie ; 
- le regroupement nécessaire à terme des différentes organisations qui forment aujourd’hui l’expression, dispersée, de la profession, 
- la construction, patiente, des conditions de la représentativité de la « structure cible » pouvant résulter de ces rapprochements… 
 
 

Jacques FAUBERT, Président fédéral
Avril 2017

La CSFC adhère à l'FNOR